Voir le profil

Mon PDG préféré

Bienvenue dans cette quinzième édition de “Genius at Work” ! “Genius at Work” regroupe la corresponda
Genius at Work
Mon PDG préféré
Par Genius at Work • Numéro #15 • Consulter en ligne
Bienvenue dans cette quinzième édition de “Genius at Work” !
“Genius at Work” regroupe la correspondance entre Estelle Haas et Alexandre Dana. Chaque semaine, ils décortiquent la routine de travail d’un génie : scientifique, romancier, entrepreneur, athlète…
Dans sa vie, Estelle utilise le théâtre pour coacher des dirigeants sur leur prise de parole en public. Elle adore le théâtre, mais pas les mamies du premier rang qui toussent.
Dans sa vie, Alexandre est CEO de l’école en ligne LiveMentor, école pour les entrepreneurs, freelances ou indépendants. Il ressemble à un fou quand il se met à parler (souvent seul) d’éducation.
Aidez-les à faire connaître “Genius at Work” en partageant le lien d'inscription à un ami !

Cher Alexandre,

Douze.
Cela fait désormais douze semaines que je n’ai aucune nouvelle de toi.
Peut-être que finalement la routine de De Vinci ou celle de Woody Allen ne t’intéressent pas ?

Mais je crois avoir trouvé la routine d’un homme qui pourrait te plaire…

La semaine dernière, j’étais en pleine préparation de mon cours sur le storytelling de marques.
Et je suis tombée par hasard sur un livre qu’a écrit un entrepreneur pour ses employés. J’y ai découvert la routine d’un homme qui t’inspirera. Enfin, je l’espère.

Je veux aujourd’hui te parler du jeune Yvon, enfin plus si jeune car il va fêter cette année ses 81 ans.

Yvon, le génie des montagnes

Yvon est né en 1938, aux Etats-Unis.
Pas brillant à l’école, il se découvre une passion pour l’escalade. C'est le genre à grimper clandestinement dans des trains de marchandises pour escalader de nouvelles montagnes. Plutôt motivé donc.

Yvon est très manuel.

Il commence à fabriquer son équipement de varappe personnel. Pour ça, il aménage un petit atelier dans l’arrière-cour chez ses parents.

Il a une vie de nomade, à tel point qu'il réussit à rendre mobile son atelier pour l’embarquer partout avec lui.

Sa vie en trois mots : rando, escalade et surf.
 
Pour vivre, il vend les pitons qu’il fabrique.
Et très vite, tout le monde se les arrache, à 1.50 $ pièces.
Les pitons ont du succès parce qu’Yvon les a conçu exprès pour qu’ils soient retirés de la roche et réutilisables (à la différence des autres pitons vendus en Europe).
 
Il vit sa vie comme ça, à la belle étoile, souvent avec 1$ par jour !!
 
Mais son affaire prospère à tel point… qu’il doit fermer son petit atelier pour se lancer dans la fabrication industrielle. Il s’associe avec un copain ingénieur, Tom et ils créent ce qui deviendra un phénomène mondial : Patagonia.
   
j'adore cette marque
j'adore cette marque
Aujourd’hui, Patagonia c'est plus de 1 000 collaborateurs et 750 millions de dollars de chiffre d’affaires.
 
Et la montagne devient leur laboratoire de recherche : pendant neuf ans, ils font leurs tests en grimpant !!
Ce genre de vie plairait à mes copains de mon ancienne asso de randonnée, les Star Trekkeurs (ne me demande pas pourquoi on avait choisi ce nom là, il faut poser la question à son créateur, Matthieu Dardaillon.)

Revenons à la routine d'Yvon Chouinard, voilà ce que j’ai découvert.
Regarde ça, 80 ans !!!
Regarde ça, 80 ans !!!
Son bureau à lui, c'est la Nature

  • Lever aux aurores. Quand il est en Californie, à Ventura, et que les vagues sont bonnes, il est dans l’eau à 7h du mat.
 
Si les vagues restent bonnes, Chouinard passe la journée dans l'eau. Et c'est comme ça depuis le début de l’aventure de Patagonia !!
 
“Quand je suis assis sur ma planche dans l’eau, attendant la vague, c’est à cet instant-là que les bonnes idées surgissent.”
 
Yvon c’est le mec qui débarque le matin avec des idées délirantes et qui les balance à son équipe. L'équipe se charge de la suite. Tu vois, la roadmap, c’est pas son truc (tiens, il me fait penser à quelqu'un…).
Son dernier truc c'est les chapeau pour surfer. Pour éviter de prendre des coups de soleil (surtout que, lui, il est chauve).
Quand le prototype est prêt, il le teste !
“C’est la partie de mon boulot que je préfère”.
 

  • Si les vagues ne sont pas bonnes, il commence sa journée au bureau en lisant son courrier (trié par Mike, son assistant).

Et tiens-toi bien.

Chouinard et mon père ont un point commun.
Il n’ont pas d’ordinateur !!
Du coup, pas besoin de répondre à ses mails.
 
“Je trouve que les mails sont trop impersonnels, je préfère écrire des lettres ou échanger par téléphone”.

Par téléphone fixe, évidemment. Car pas de portable non plus !!
 
Sa femme Malinda l’a quand même obligé à en acheter un le jour où Chouinard s’est retrouvé coincé à l’aéroport. Il a dû supplier un policier de lui prêter son portable pour prévenir sa femme. Depuis ce jour-là, Yvon accepte d’avoir un portable enfoui dans son sac. Il n’a encore jamais reçu un seul appel car le portable reste… éteint.
 
  •  Il quitte le boulot à 15h pour aller grimper - bon, si tu fais le calcul, il passe clairement une grande partie de sa journée en dehors de son bureau !
 
Faire quelque chose de ses mains
Le soir, que fait Chouinard ?

“Je me sens obligé de faire quelque chose de mes mains, sinon je deviens bizarre”.
 
Du coup, son activité manuelle favorite est… de couper les légumes.
Il adore cuisiner et passe ses soirées dans la cuisine.
 Il passe beaucoup de temps dans son jardin - il peut parler de son compost pendant des heures.
 
Quel genre de CEO est-il ?

Le PDG de Patagonia a du mal avec l’autorité (il a vite quitté l’école pour ça).
Du coup, lui-même n’aime pas donner des ordres ou manager.
Stratégiquement, il essaye de recruter des collaborateurs très autonomes pour éviter de les manager !
“Je recrute des gens qui savent ce qu’ils font, et je les laisse faire ce qu’ils ont à faire”.

Pour compenser ce désamour pour le management, Chouinard a élaboré une stratégie qui pourrait t’inspirer.
 
Il a écrit un livre spécifiquement pour ses employés “Let My People Go Surfing”.
 
Tu me dis souvent que tu cherches de nouvelles méthodes pour mieux accueillir tes futurs équipiers dans ta boite. Eh bien, sors ta machine à écrire :)
Yvon ne s'est pas arrêté au livre. Voilà ce qu'il a mis en place quand ils étaient moins de 200 dans la boite (tu as de la marge haha).
Chouinard bookait 5 jours entiers pour coacher les nouveaux collaborateurs (il prenait les 15 petits nouveaux et hop, c'était parti pour 5 jours). Et il les formait, non pas sur leurs fonctions dans la boite, mais sur la vision de Patagonia.
 
Bon, vu qu’ils sont maintenant plus de 1 000 employés à travailler pour lui, Chouinard a supprimé la formation trop chronophage et il leur envoie juste une copie du livre.

Est-ce que cela t'inspire ?
J’ai vu que tu organisais une session de coaching la semaine prochaine pour tous les mentors de ta boite. Si tu filmes cette session, je la visionnerai ! Ou mieux, si tu m’y invites, j’y viendrais.
 
Estelle

Moi aussi j'aimerais être manuelle
Moi aussi j'aimerais être manuelle
Avez-vous aimé ce numéro ?
Genius at Work

"Genius at work" regroupe la correspondance entre Estelle Haas et Alexandre Dana.

Chaque semaine, ils décortiquent la routine de travail d’un génie : scientifique, romancier, entrepreneur, athlète…

Si vous ne voulez plus recevoir les prochaines mises à jour, vous pouvez vous désabonner ici.
Si on vous a fait suivre cette lettre d'information et que vous l'aimez, vous pouvez vous y abonner ici.
Propulsé par Revue