Voir le profil

Cet homme est mon premier fantasme

Bienvenue dans cette douzième édition de “Genius at Work” ! “Genius at Work” regroupe la correspondan
Genius at Work
Cet homme est mon premier fantasme
Par Genius at Work • Numéro #12 • Consulter en ligne
Bienvenue dans cette douzième édition de “Genius at Work” !
“Genius at Work” regroupe la correspondance entre Estelle Haas et Alexandre Dana. Chaque semaine, ils décortiquent la routine de travail d’un génie : scientifique, romancier, entrepreneur, athlète…
Dans sa vie, Estelle utilise le théâtre pour coacher des dirigeants sur leur prise de parole en public. Elle adore le théâtre, mais pas les mamies du premier rang qui toussent.
Dans sa vie, Alexandre est CEO de l’école en ligne LiveMentor, école pour les entrepreneurs, freelances ou indépendants. Il ressemble à un fou quand il se met à parler (souvent seul) d’éducation.
Aidez-les à faire connaître “Genius at Work” en partageant le lien d'inscription à un ami !

Cet homme est mon premier fantasme

Cher Alexandre,
Je tiens à démarrer cette nouvelle année par un génie qui a bercé mon enfance.
Je ne te l'ai peut-être jamais dit, mais, bébé, j'ai grandi dans un appartement rue de Charonne à Paris avec ma mère, ma tante et mes deux oncles (qui avaient la vingtaine à l'époque).
C'était la fête ! À 2 ans, pas de petits pots saveur brocolis. Ma mère faisait chauffer les frites McCain, ma tante me mettait des lunettes de soleil et me faisait grimper sur le bar de la cuisine.
Maintenant c'est pomme à l'eau
Maintenant c'est pomme à l'eau

Et notre routine était de danser, les frites au bec, sur les airs de… Michael Jackson.
Michael Jackson c’est un peu Benjamin. Benjamin Button.
Michael Jackson c’est un peu Benjamin. Benjamin Button.
Tu sais, Benjamin Button, cet homme qui nait à 80 ans et qui vit sa vie à l'envers.
Michael Jackson, comme Benjamin, c’est l’histoire d’un homme inversé.
Toi et moi, on a commencé par être des ados et vers 18 ans on est devenus des adultes.  
Michael, lui, n’a pas eu ce temps-là. À sept ans, il était tellement mature qu'on le surnommait “le nain de 45 ans”.
Pas d’enfance grâce à Papa, merci ‘pa !
Dès les trois ans du petit Michael, son père Joseph le tabasse - il frappe aussi Katherine, sa femme et maman de MJ.

Quand les garçons laissent leur fenêtre ouverte la nuit, leur père enfile un masque de monstre, escalade le mur extérieur, déboule par surprise dans la chambre en leur hurlant dessus.
Tiens, voilà peut-être une technique dont tu pourras t’inspirer si ton fils oublie de fermer la fenêtre.
“Rien que de penser à lui (Joseph), ça me donne envie de vomir”

Fais pas ta pute !

Cette mésaventure explique sûrement pourquoi Michael est, selon moi, complètement, asexué.

  • Déjà ses frères couchaient avec leurs groupies dans les lits superposés, alors que le jeune Michael dormait dans le lit en dessous.

  • Pendant les tournées, Michael voyait les filles défiler dans la loge de son père… alors que sa mère restait seule à la maison.

  • A 15 ans, un membre de sa famille décide que Michael est assez grand pour avoir des relations sexuelles. Cette personne loue les services de deux prostituées pour Michael, en leur demandant de ne pas lui laisser de répit. Il les enferme dans une chambre tous les trois.

Michael a 7 ans. De 10H à 17H c’est cours particulier à la maison ; à 18h il file au studio d’enregistrement avec les Jackson 5. Coucher vers 2H du matin.

Il suit des cours privés à la maison (à l’école publique, les élèves ne lui lâchent pas les basques).

Le sport ? Jamais de la vie, c’est trop dangereux ! Le Motown (sa maison de prod) mise trop d’argent pour risquer un arrêt de travail.

Michael grandit sur scène

À 7 ans il était déjà une star planétaire avec hommes d’affaires aux mollets, managers aux talons, groupies aux trousses.

C’est un cas rare, d’enfant star !
A 25 ans, John Lennon, lui, est inconnu au bataillon : il a passé une enfance « normale », fait les Beaux Arts, y rencontre sa future femme… Avant de connaître son succès planétaire, John Lennon a eu des années pour grandir et se construire en tant qu’adulte.
Mick Jagger finit ses études d’économies avant de se lancer.
A 20 ans, Madonna est une blonde… inconnue du public.

Alors qu’à 25 ans, le monde entier connaît Michael depuis déjà…20 ans !!

Alors que toi et moi on a grandi devant Disney Channel, lui il a grandi dans les clubs. À 7 ans, il passe ses soirées dans des boîtes de nuit, des boites de striptease, des boites où des mecs bourrés se cognent dessus.

« Je voyais les adultes se comporter comme des porcs. C’est pour ça que je n’aime pas les boites de nuit. J’ai déjà connu ça. C’est pour ça que maintenant je compense pour tout ce que je n’ai pas fait plus jeune”.

A 45 ans, Michael est un grand enfant qui veut uniquement passer ses journées à jouer avec des enfants. C’est pour ça qu’on ne le voit plus sur scène : plutôt que de faire les tours des stades et des salles, il fait des tours de manège.

Neverland, un parc de mille cinquante hectares (complètement gratuit) est le lieu même de l’enfance. Un refuge, un lieu de protection, qui s’ouvre aux enfants malades, orphelins, handicapés…
“Le génie n’existe pas sans une part de silence” (Yann Moix)

Michael, dans notre ère où tout le monde donne son avis sur tout, n’a jamais commenté l’actualité. Il donne très peu d’interviews.

Il préfère l’anonymat : il se déguise pour profiter incognito de bains de foule. Il porte un masque ; et au restaurant cet homme étrange et masqué soulève légèrement son accessoire pour se nourrir plutôt que de l’enlever.
Il accordera très peu d’interviews ; ma préférée est celle de 1993 avec Oprah Winfrey. Il reprend la parole après 14 années de silence et son interview est suivie par 90 millions de téléspectateurs.
Oprah : Est-ce que vous êtes vierge ?  MJ : (Il sourit.) Je suis un gentleman.
Oprah : Est-ce que vous êtes vierge ? MJ : (Il sourit.) Je suis un gentleman.
Quelle routine pour MJ ?

Plutôt productif le garçon.
Alors que Supertramp a besoin de plusieurs mois pour composer une chanson, Michael de son côté vous aura pondu « Muscles » pour Diana Ross, écrit et chanté « The Girl is Mine » avec Paul McCartney, il aura chanté avec Donna Summer et Joe King Carrasco.
Ah et, petit détail, j’oubliais : il aura enregistré le livre audio E.T de Steven Spielberg, tout en s’occupant de son animal domestique, Louie le lama.

Quel carburant ?

Accroche-toi bien.

  • Michael est végétarien et préfère ne rien manger du tout que de croquer dans un bout de viande. 
  • Il jeûne tous les dimanches…ce qui ne l’empêche pas de danser ce jour là non plus !

L'inspiration de ses chansons lui vient de Dieu.

Il adore la musique classique (il écoute toujours Pierre et le Loup).

Sur le dancefloor, c’est le son qui le fait danser ; il se dit « esclave du rythme ».

« S'il y a une basse, je deviens la basse, s'il y a une guitare, je deviens la guitare ».

Je fonds.
Je fonds.
Sa maison est remplie de livres, de plantes, d’animaux, de jus bio et c’est un lieu de passage. Toute sa famille va et vient, surtout ses cousins et neveux.


À quelques mètres carrés près, sa maison ressemble à ton appartement. Parce qu'elle est aussi remplie de livres, de plantes, d’animaux et de jus bio. La maison de MJ est un lieu de passage. Toute sa famille va et vient, surtout ses cousins et neveux.
Quand il est à Paris, MJ court au Louvre.

  • Il est perfectionniste.

« Je ne suis jamais satisfait de ce que je fais, je suis toujours persuadé que je peux faire mieux ».

  • Il est certes perfectionniste mais très efficace. Si tu jettes un oeil au titre de Ghosts (un de mes préférés), tu verras qu’il est co-écrit par Michael et Stephen King. Ils ont écrit ce titre… au téléphone ! Juste en bavardant.

Ce que j’adore chez Michael, en plus de son énergie, des danses et des instrus qui me font toujours autant danser, ce sont tous ses messages d’amour disséminés dans ses chansons.
Dans ses concerts, tu verras 500 000 personnes brandir des bougies (oui oui des bougies) et chanter «We want to heal the world » (on veut sauver la planète).
Le bad tour de 1998
Le bad tour de 1998
Et tout son être résonne en moi comme un être d’amour.
Un drôle de gars qui aime traîner avec les enfants et les animaux.
Un drôle de personnage qui va sans arrêt chanter dans les orphelinats et les hôpitaux, toujours pour les enfants.
Le génie et l'enfance
Et si sa sensibilité artistique était en partie le résultat de son âme d’enfant ?

Comme disait Axel mon prof de théâtre, les enfants ne se posent pas de questions sur ce qu’est l’art. Ils ne se posent jamais la question de savoir ce qu’ils font et si c’est de l’art ou non. Ils font, c’est tout !
“Je veux débarrasser ma tête de tout ce qui est sérieux” (Philp Roth)

Alex, tu dois lire Cinquante ans dans la peau de Michael Jackson de Yann Moix (ça se lit en 45 minutes.)
Il parle du profil type du pédophile et il montre pourquoi Michael ne peut justement pas en être un.
Ce que Yann Moix explique c'est que les pédophiles ne se déguisent jamais en enfant.
Ils n’ont pas l’air d’enfants.
Ils jouent leur rôle d’adulte, pour rassurer l’enfant, pour lui offrir de la sécurité, de la maturité.
Si Michael se “déguisait” en enfant, les enfants auraient peur de lui ! Mais ce n'est pas le cas, les enfants voient en Michael un enfant, un vrai enfant !
Le pédophile est un espion qui s’infiltre dans l’enfance pour la casser.
Michael est un continuateur d’enfance.
On dirait Mary Poppins
On dirait Mary Poppins
J'aimerais bien en 2019 ouvrir un stage de théâtre pour les enfants. C'est clair qu'ils ne tricheront pas :) S'ils trouvent mon cours barbant, ils me le diront direct, pas de chichi.
Ça te dirait d'y participer ? Si tu mets tes lunettes noires et ton pull Mickey, tu passeras peut-être inaperçu dans le lot… Who know’s ?

PS : Écoute cette magnifique chanson sur notre planète
Michael Jackson - Earth Song (Official Video)
Michael Jackson - Earth Song (Official Video)
Belle année très cher !
Avez-vous aimé ce numéro ?
Genius at Work

"Genius at work" regroupe la correspondance entre Estelle Haas et Alexandre Dana.

Chaque semaine, ils décortiquent la routine de travail d’un génie : scientifique, romancier, entrepreneur, athlète…

Si vous ne voulez plus recevoir les prochaines mises à jour, vous pouvez vous désabonner ici.
Si on vous a fait suivre cette lettre d'information et que vous l'aimez, vous pouvez vous y abonner ici.
Propulsé par Revue