Voir le profil

#6 Le génie du jour est...Victor Hugo ! (2/2)

Bienvenue dans cette sixième édition de “Genius at Work” ! “Genius at Work” regroupe la correspondanc
Genius at Work
#6 Le génie du jour est...Victor Hugo ! (2/2)
Par Genius at Work • Numéro #6 • Consulter en ligne
Bienvenue dans cette sixième édition de “Genius at Work” !
“Genius at Work” regroupe la correspondance entre Estelle Haas et Alexandre Dana. Chaque semaine, ils décortiquent la routine de travail d’un génie : scientifique, romancier, entrepreneur, athlète…
Dans sa vie, Estelle utilise le théâtre pour coacher des dirigeants sur leur prise de parole en public. Elle adore le théâtre, mais pas les mamies du premier rang qui toussent.
Dans sa vie, Alexandre est CEO de l’école en ligne LiveMentor, école pour les entrepreneurs, freelances ou indépendants. Il ressemble à un fou quand il se met à parler (souvent seul) d’éducation.
Aidez-les à faire connaître “Genius at Work” en partageant le lien d'inscription à un ami !

Cher Alexandre,

Toi qui écris beaucoup - sur ton mac, tes carnets, ton paperboard… je pense que ce qui va suivre t’intéressera. 

Laisse moi reprendre le fil de ma dernière lettre, depuis la gare de Dijon où je me trouve ce matin !
J’ai commencé la semaine dernière à te parler de la routine de Victor Hugo, exilé sur l’île de Guernesey. Je te racontais ses douches froides matinales, ses oeufs durs et sa vie sexuelle qui se porte plutôt bien. 

La vie sexuelle d’Hugo est à l’image de l’esprit qui règne dans sa maison : chez Victor, on s’amuse ! 

La nuit tombant, les soirées chez Hugo sont animées.
Même si Hugo ne fume pas et ne boit pas. 
Ça défile dans la maison et… ça rit ! On joue aux cartes, on philosophe, on danse. 

Victor est un pince sans rire (j’adore, si tu veux me faire rire, tu peux aller chercher de ce côté-là). 

D’ailleurs, un couple de passage a bien résumé leur soirée : 
“Nous étions chez les Hugo hier soir et nous avons ri jusqu’à extinction.”

Mais ce n’est pas exactement de ça dont je voulais te parler.
Je veux te parler du petit élément dur et carré qui est caché dans la poche intérieure de la veste d’Hugo. 
Une technique de génie

Victor ne se sépare jamais de ses petits carnets.

Si les idées lui viennent durant la soirée…
Si des phrases prononcées par les invités l’interpellent…
… tu peux être certain qu’Hugo dégainera immédiatement son carnet pour tout noter. 

Et le carnet n’est pas uniquement réservé aux soirées !!
C’est dingue parce que depuis son adolescence et jusqu’à sa mort, Victor Hugo a conservé au chaud tous ses carnets, dans une grosse malle. 
Et on a retrouvé sa malle :) 
Tu m’étonnes qu’on ait aujourd’hui autant d’infos sur sa vie..

Il note tout, tout, tous les jours !!
Ses dépenses.
Ses conversations : de la discussion matinale avec la boulangère au déjeuner avec un roi de France, Charles X (pas mal le réseau). 

L'écriture instantanée… Au lieu de griffonner tes idées le soir ou les week-ends, pourquoi ne pas les écrire au moment précis où elles te viennent ? 

C’est dingue parce que cet extrait d’un de ses carnets a été publié pour la première fois en…2009.
C’est dingue parce que cet extrait d’un de ses carnets a été publié pour la première fois en…2009.

 Il écrit, écrit et écrit…même en marchant !! 
C’est peut-être une clé, ça !!  Ecrire en marchant. 

Ou en tout cas écrire debout. Puisqu’il n’a pas de chaise à son bureau et qu’il écrit ses livres posté debout, comme un i. 

Booster sa productivité et bullshiter  

Je sais Alex que tu as lu pas mal de bouquins sur la productivité et que tu ressors souvent sceptique de tes lectures :) 
Tu vas être, je pense, ravi de ce que tu vas lire.

Victor n’applique pas du tout la méthode du “batching”, qui consiste à cloisonner ses activités pour se concentrer à 100% sur une unique tâche. 

Au contraire, Victor ne cloisonne d’ailleurs rien du tout puisqu’il écrit systématiquement plusieurs de ses romans en même temps. 

Tu vois, sur ses brouillons tout raturés, on peut lire des idées qui ne concernent pas du tout le roman sur lequel il travaille à cet instant-là. Un peu comme si, en plein milieu d’une lettre qui m’est adressée, tu notais tes idées pour ton prochain coaching. 


Après de longues journées qui commencent à 6 heures, après avoir écrit, marché, fait l’amour, rit, écrit… Hugo s’endort avant minuit. 
Et paradoxalement, la chambre qu’il préfère est la petite, la moins confortable de la maison. 
Il l’appelle sa “cellule”. 
Ça ne te rappelle rien ? Je pense à notre architecte slovène qui dort dans un lit trop petit pour réduire son temps de sommeil…. :)
À titre personnel, je ne suis pas prête de scier un bout de mon lit… Je suis trop frileuse pour avoir les pieds qui dépassent. Ah, mon train dijonnais va partir.
Au plaisir de te lire.
Estelle
Avez-vous aimé ce numéro ?
Genius at Work

"Genius at work" regroupe la correspondance entre Estelle Haas et Alexandre Dana.

Chaque semaine, ils décortiquent la routine de travail d’un génie : scientifique, romancier, entrepreneur, athlète…

Si vous ne voulez plus recevoir les prochaines mises à jour, vous pouvez vous désabonner ici.
Si on vous a fait suivre cette lettre d'information et que vous l'aimez, vous pouvez vous y abonner ici.
Propulsé par Revue