Voir le profil

#5 Le génie du jour est...Victor Hugo ! (1/2)

Excuse-moi Alexandre, mais je ne suis pas certaine de bien comprendre ta dernière lettre sur ton entr
Genius at Work
#5 Le génie du jour est...Victor Hugo ! (1/2)
Par Genius at Work • Numéro #5 • Consulter en ligne
Excuse-moi Alexandre, mais je ne suis pas certaine de bien comprendre ta dernière lettre sur ton entraineur de foot qui a l’habitude de s’asseoir sur sa glacière.
Et je n’arrive plus à remettre la main sur ta lettre… et c’est peut-être tant mieux :)

Du coup j’ai retrouvé ton avant-dernier courrier, celui où tu me parles d’Auguste Rodin ; et je me suis souvenue de ses statues étranges qui représentent monsieur Victor Hugo. Ça m’a donné envie d’aller faire un tour Place des Vosges, dans l’appartement où il a vécu pendant seize ans.
Sur place on m’a avoué que Rodin avait longtemps couru après Hugo pour faire ses statues. Hugo n’avait apparemment aucune sympathie ou considération pour ton Auguste Rodin.

Direction Place des Vosges, chez Victor Hugo
C'est Fabien, le conservateur du musée, qui m'accueille.
La période qui passionne le plus Fabien est celle où Victor Hugo a été le plus productif.
Toi qui a 40 bouquins d'Histoire dans ta bibliothèque, tu devrais facilement deviner de quelle période je veux parler…
Alors ?
C'est pendant son exil !!! Ses plus belles journées d’écriture commencent à partir d’un fait malheureux. 1851, bim, coup d’Etat de Napoléon III. C’est une question de vie ou de mort puisque notre Victor est recherché pour avoir organisé la résistance. Et la modique somme de 100 000 euros est promise pour celui ou celle qui le capturera !
C’est son amante, Juliette Drouet, qui lui sauve la vie. Elle lui obtient des faux papiers et le fait sortir de France, lui et sa femme Adèle. Ça devait être une maîtresse vraiment très amoureuse pour avoir aussi pensé à sauver la femme d’Hugo…
C’est comme ça qu’Hugo atterrit sur l’île anglo-normande de Guernesey.
Je pense qu'il mérite le titre de trou normand
Je pense qu'il mérite le titre de trou normand
Alors oui, après des années passées à vivre à deux cent à l’heure à Paris, entre ses amantes, sa femme, les potes politiques, ses fans, les copains Romantiques (Musset, Vigny, Théophile Gautier, Dumas…), c’est clair que déménager à Guernesey, ça doit faire tout drôle.

Coup de bol, il tombe sur cette maison à vendre.
 Le prix d’achat est de 6 000€ pour...1000 m2.
Le prix d’achat est de 6 000€ pour...1000 m2.
A ce prix là, tu me diras, il y a un vers dans le fruit.
Bien vu Sherlock. La maison est bradée parce qu’elle est… hantée.
Mais ce ne sont pas quelques fantômes qui vont faire peur à notre Victor. Non seulement il achète la maison, mais il se lance aussitôt dans des sessions quotidiennes de spiritisme.

Mais ça c’est une autre histoire.

Bref. Il reconstruit pendant 8 ans sa maison - enfin c’est plutôt son ébéniste, Monsieur Mauget, qui se farcit le boulot. À la fin, c’est plutôt réussi. Le jardin est rempli de fleurs luxuriantes, d’arbustes vivaces et robustes. Et les plantes de monsieur Hugo ne sont jamais, oh grand jamais, taillées.

À ton avis, pourquoi ?

Parce que Victor Hugo est…animiste !!
Je n’en savais rien et ce détail me rend le bonhomme de plus en plus sympathique :)

« Tout, bête, arbre et roche, étant vivant sur Terre.. (…) Il ne faut pas contrarier les arbres ».

Voilà le jardinier au chômage.

Réveil tôt, des oeufs dur, et des baisers pour juju

Victor se réveille à l’aube, tous les matins. C’est le bruit d’un coup de feu quotidien tiré depuis un château voisin qui le sort du lit.

Il se fait apporter son café, fraîchement moulu, ainsi qu’une lettre.

C’est la lettre matinale de son amante Juliette, fidèle à leur correspondance quotidienne. Un peu trop fidèle d’ailleurs, puisqu’elle lui a écrit plus de 20 000 lettres - alors que Victor, lui, lui en a écrit un peu moins de 600.

Tu vois, tu peux tout à fait, comme Victor, être à la fois là pour ta femme (les Hugo ont vécu toute leur vie ensemble), et t’entourer d’autres figures féminines !
Comme Victor et sa fameuse Juliette, qui a été son amante pendant…50 ans !!

Il faut dire que, même exilé, il a fait venir sa Juliette, à Guernesey !! Il lui achète une maison à quelques mètres de chez lui (héhé, pratique pour économiser en temps de transport).

Cosette c'est elle
Cosette c'est elle
Tu sais que le mot “cosette” s’inspire de l'héroïne des Misérables ? Et que c’est cette même amante Juliette qui lui a inspiré ce personnage ? Avant de rencontrer Hugo, Juliette habite dans un 20m2 avec ses frères et soeurs, ses parents, ses oncles et tantes ; appartement qui sert d’atelier pour ses parents qui sont artisans toiliers. Très jeune, elle perd ses parents et elle est envoyée au couvent. C’est en pleine répétition de Lucrèce Borgia que Juju rencontre Victor.

Il fait de Juliette sa copiste ; c’est elle qui récupère ses écrits, déchiffre son écriture de cochon et remet tout au propre.
Lire du Victor Hugo. Sympa comme boulot ! :)

Douche froide sur le toit

Donc, comme chaque matin, après avoir lu la lettre de Juju, Victor avale deux oeufs durs, s’enferme dans une petite pièce et écrit jusqu’à 11 heures.
Voilà le bureau de Victor Hugo...
Voilà le bureau de Victor Hugo...
Tu ne remarques rien ?
Il n’y a pas de…chaise !!
(Et j’en profite pour te présenter le monsieur conservateur Fabien juste à côté.)
À 11h, c’est l’heure de la douche. Tous les soirs, Victor se fait monter des seaux d'eau froide.
“Je trouve en me levant l'eau de mon ablution glacée dans mon seau sur le toit”.
Imagine le truc. Debout, dans un baquet il s'asperge de cette eau froide, puis se frotte au gant de crin. Comme ma mère en fait.
true story
true story
Comme la douche a lieu sur le toit, c’est un vrai spectacle : les locaux (les guerneseyais ??) s’arrêtent pour admirer le spectacle depuis la rue.
Je te cache pas que c’est surtout Juju qui s’en met plein les mirettes, puisque de chez elle, il y a une vue plongeante sur le toit de son amant…
Digestion et marche à pied
À l’heure du déj, ça défile chez les Hugo. Tout le monde est le ou la bienvenue pour déjeuner, ou pour dîner !
À midi pétante, Victor apparaît dans la salle à manger, toujours avec son chapeau gris et ses gants en laine, habillé comme un “fermier chic”.
Les invités sont copieusement servis, mais Hugo ne mange généralement pas grand chose le midi.
Après déjeuner, c’est parti pour deux heures de marche.
S’il ne marche pas, Victor Hugo se rend à la plage pour faire des exercices… de souplesse.
Pense à Hugo la prochaine fois que tu croises ça :)
Pense à Hugo la prochaine fois que tu croises ça :)
Plus tard dans l’après-midi, c’est l’heure de la visite QUOTIDIENNE chez le barbier ! (prends en de la graine).
S’en suit une promenade à calèche avec Juliette, tandis que sa femme l’attend sagement chez lui…
Il finit l’après-midi par une séance d’écriture. J'ai énormément de choses à te raconter sur ce sujet, Victor Hugo a des techniques bien à lui qui pourront certainement t'inspirer. Je te raconte ça dans ma prochain courrier, car je n'ai pratiquement plus de papier à lettre et tout est fermé à cette heure de la soirée. Je te parlerai aussi des soirées chez les Hugo, ça vaut le détour !
Vivre dans un trou, c'est ça qu'il te faut !!
Si Paris a sacré Hugo grand poète, c’est la ville de Guernesey qui a fait d’Hugo un demi-Dieu, à la renommée mondiale. Dans ce cocon, Hugo a “juste” écrit ses chefs d’oeuvre, dont La légende des Siècles, Les Misérables et Les Travailleurs de la Mer (que je te recommande !!)
C’est peut-être là où il faut passer tes prochaines vacances d’hiver, si tu veux écrire ? Ou carrément t’installer dans un trou, comme notre ami Haruki Murakami qui a déménagé lui aussi à la campagne.
Nous pourrions peut-être aller prendre des douches froides et manger des oeufs cet hiver à Guernesey, qu’en dis-tu ?

Estelle

PS: Sache qu’hier soir plus de 3 millions de français ont regardé France 2 et son programme consacré à… notre ami Victor !! Voilà le replay, et la suite c’est ce soir à 21h.
ll y a dans ces épisodes un excellent comédien que j’ai eu la chance d'avoir comme enseignant, Maxime d’Aboville.

PS : Rien à voir avec Victor Hugo, mais j’ai vu, avant-hier, un seul en scène INCROYABLE. J’y pensais encore ce matin même !! Et j’aimerais bien le revoir. Si ça te dit de venir avec moi, c’est ici.
Avez-vous aimé ce numéro ?
Genius at Work

"Genius at work" regroupe la correspondance entre Estelle Haas et Alexandre Dana.

Chaque semaine, ils décortiquent la routine de travail d’un génie : scientifique, romancier, entrepreneur, athlète…

Si vous ne voulez plus recevoir les prochaines mises à jour, vous pouvez vous désabonner ici.
Si on vous a fait suivre cette lettre d'information et que vous l'aimez, vous pouvez vous y abonner ici.
Propulsé par Revue